Le secteur du textile et de l’habillement appelé à devenir une industrie 4.0

GIS – 02 juin 2020 : Les industries du textile et de l’habillement doivent se réinventer, en tirant parti des réseaux intelligents, et en évoluant vers l’industrie 4.0. A titre d’exemple, la robotique et l’impression 3-D doivent être intégrées au sein de leurs processus de production afin de se mettre à l’heure des technologies modernes et avancées.

Cet appel à revitaliser le secteur de l’industrie du textile et de l’habillement à travers l’intelligence artificielle, l’automatisation et le numérique a été lancé par le ministre du Développement industriel, des PME et des Coopératives, M. Soomilduth Bholah, aux exportateurs locaux lors d’une réunion, aujourd’hui, à SME Mauritius à Coromandel.
 
Cette réunion avait pour objectifs de mettre en œuvre une approche collective et coordonnée de toutes les parties prenantes pour faire face aux difficultés actuelles et d’identifier de nouvelles opportunités pour réorienter le secteur vers un développement durable, suite à la pandémie de Covid-19.
 
Maurice, a rappelé M. Bholah, exporte quelque Rs 43 milliards de produits chaque année, dont environ Rs 22 milliards provenant des industries du textile et de l’habillement, qui emploient quelque 31 000 personnes. Il a indiqué que même si ce secteur se retrouve à genoux face à la pandémie de Covid-19 et connaîtra un manque de visibilité dans les mois à venir, certains fabricants reçoivent toujours des commandes des principaux marchés, à savoir, l’Afrique du Sud, les Etats-Unis d’Amérique et le Royaume-Uni.
 
En outre, le ministre a exhorté les exportateurs à rassurer leurs clients que, malgré la pandémie de Covid-19, toutes les usines, les employés et la logistique sont prêts pour relancer la production. Il a également souligné qu’un Comité permanent du secteur manufacturier, composé des représentants de son ministère, de la Mauritius Export Association et de l’Economic Development Board, se rencontre mensuellement pour faire le point sur la situation. Ce Comité travaille présentement sur un plan de relance du secteur et sur des stratégies de commercialisation appropriées.
 
Plusieurs exportateurs présents à la réunion ont exprimé leurs préoccupations concernant le système de fret en raison de la fermeture de l’espace aérien et subséquemment le manque de vols au cours des deux derniers mois. Ils ont aussi informé le ministre qu’en dépit de l’aide reçue du gouvernement dans le cadre du Wage Assistance Scheme, ils éprouvent toujours des problèmes financiers. Ils ont de plus fait part de leurs propositions au ministre des Finances, du Développement et de la Planification économiques dans le cadre de la présentation prochaine du budget 2020 – 2021. 

Government Information Service, Prime Minister’s Office, Level 6, New Government Centre, Port Louis, Mauritius. Email: gis@govmu.org  Website: http://gis.govmu.org  Mobile App: Search Gov

Journal audio du Government Information Service

GIS  – 30 mai 2020 : Le Government Information Service (GIS),
département tombant sous l’égide du bureau du Premier ministre, a mis en ligne,
en début de soirée, sa toute première édition de journal audio.

 

Le journal est accessible sur le
lien
https://www.youtube.com/watch?v=wZY5Y6-iD0Y

 

Au sommaire de cette première édition
:

  • Le message intégral du Premier ministre sur la levée du couvre-feu
    sanitaire ;
  • Un reportage au sein du ministère des Finances à quelques jours du budget
    2020-2021 ;
  • Rencontre entre le Premier ministre et les ‘frontliners’ ;
  • Réinventer le secteur des coopératives ;
  • Don de sang à la Government
    House
    .

 

Par ailleurs, un reportage réalisé
par le GIS en collaboration avec la Mauritius Film Development Corporation,
à J-5 de la présentation du budget national 2020-2021, est également disponible
sur https://youtu.be/0oJYIAw8DWE.

 

#ResOuLakaz #BeSafeMoris

Government Information Service, Prime
Minister’s Office, Level 6, New Government Centre, Port Louis, Mauritius.
Email: 
gis@govmu.org  Website: http://gis.govmu.org  Mobile App: Search Gov​

Consultations prébudgétaires 2020-2021 : Restaurer le pouvoir d’achat à travers le contrôle des prix

GIS  – 21 mai, 2020 : Les représentants des Associ​ations de consommateurs ont demandé au gouvernement de restaurer le pouvoir d’achat des Mauriciens en contrôlant les prix sur un maximum de pr​oduits, y compris les légumes.

 

C’était lors des consultations prébudgétaires 2020-2021, aujourd’hui à Port Louis, entre le ministre des Finances, de la Planification et du Développement économiques, Dr Renganaden Padayachy, et les membres de l’Association des consommateurs de l’Ile Maurice ; de la Consumer Advocacy Platform, et de l’Association for the Protection of Environment and Consumers. Les représentants veulent également un contrôle, non seulement des tarifs des professions libérales telles que médecin et dentiste, mais aussi des cotisations versées aux compagnies d’assurance en cette période de pandémie du Covid-19.

 

Les discussions ont aussi porté sur la protection de l’emploi, surtout dans le contexte difficile dû au Covid-19 ; la révision de la législation relative à la protection des consommateurs ; et l’introduction d’une loi afin de réglementer les achats en ligne. Les autres propositions concernent la création d’un poste de Consumer Ombudsperson, doté de pleins pouvoirs décisionnels et d’enquête, en vue de dissuader les pratiques abusives de certains commerçants ; la mise sur pied d’une Commission des Consommateurs en lieu et place de la présente Consumers Affairs unit, et la modernisation des cadres juridiques existants.

 

Les représentants ont fait part au grand argentier de l’importance de démontrer une nouvelle volonté politique en faveur des consommateurs, et de les encourager à acheter des produits locaux, qui répondent aux normes de qualité, pour protéger l’industrie et l’emploi à Maurice. La mise en œuvre d’un système de taxation, et davantage d’investissements dans la recherche et le développement dans le secteur de la consommation ont de même été évoqués.

 

Sur les volets agricole et alimentaire, les associations se disent pour la promotion de l’autosuffisance alimentaire en incitant les gens à cultiver fruits et légumes, et en offrant des facilités et des formations adéquates en ce sens. La création d’une agence alimentaire, soit une Food Agency pour veiller à la qualité des produits et des droits des consommateurs, est, en outre, préconisée. Cette agence comprendra les représentants du ministère de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire, du ministère du Commerce et de la Protection des Consommateurs, du ministère de la Santé et du Bien-être,des conseils municipaux et de districts.

 

Par rapport à l’éducation, les représentants des Associations des consommateurs souhaitent que des chances égales soient données à tous les apprenants quant à l’utilisation des outils numériques, en particulier, ceux qui n’ont pas les moyens d’acheter ces produits technologiques.

  

 

#ResOuLakaz     #BeSafeMoris


 Government Information Service, Prime Minister’s Office, Level 6, New Government Centre, Port Louis, Mauritius. Email: gis@govmu.org  Website: http://gis.govmu.org  Mobile App: Search Gov​
 

Contribution exceptionnelle de Rs 60 milliards de la Banque de Maurice pour préserver l’économie

GIS  – 22 mai 2020 : La Banque de
Maurice (BoM)a annoncé aujourd’hui qu’elle apportera une contribution
ponctuelle exceptionnelle de Rs 60 milliards au gouvernement dans le but de
réduire l’impact négatif du Covid-19 sur la stabilité de l’économie.
 

Cette contribution sera versée en vertu de l’article 6 (1) (oa) de la Bank of Mauritius Act dans le seul but
d’aider le gouvernement dans ses mesures fiscales, axées sur la préservation de
l’équilibre économique du pays.
 

Pour rappel, la Banque centrale suit de près la situation depuis le début
de la crise du Covid-19 et a mis en œuvre une série de mesures pour en minimiser
les incidences.
 

Création de la Mauritius Investment Corporation Ltd

Dans cette optique, le Conseil d’administration de la BoMa indiqué la
création de la
Mauritius
Investment Corporation Ltd
(MIC)sous son égide,comme véhicule de titrisation. 

La mise sur pied de la MIC fait suite à de
nombreuses consultations avec les opérateurs principaux des secteurs
touristique et industriel. Son objectif est d’atténuer les effets de contagion,résultant
du ralentissement économique actuel, sur les banques locales,
et limiter ainsi les risques macroéconomiques et financiers.
 

Tout en garantissant la stabilité du secteur
bancaire, la MIC devrait également permettre la sauvegarde et le renforcement
du patrimoine financier des générations présentes et futures.
 

La MIC proposera un large éventail d’instruments allant d’apports
de fonds propres à de quasi-fonds propres 
en vue de soutenir les opérateurs systémiques
et économiques nationaux 
et prévenir les pertes d’emplois pendant ces
périodes difficiles.
 

Il est à noter que la MIC, établie sous l’article
6 (1) (y) de la Bank of Mauritius Act
et financée sous l’article 46 (5) de la même loi, fonctionnera de manière
indépendanteet selon les paramètres de structure de gouvernance stricte.
 

#ResOuLakaz     #BeSafeMoris​

Government Information Service, Prime
Minister’s Office, Level 6, New Government Centre, Port Louis, Mauritius.
Email: 
gis@govmu.org  Website: http://gis.govmu.org  Mobile App: Search Gov​

Consultations prébudgétaires 2020 – 2021 : Revoir le cadre juridique relatif aux ONG

GIS  21 mai 2020 : Les représentants des organisations non gouvernementales (ONG) ont lancé un appel au ministre des Finances, de la Planification et du Développement économiques, Dr Renganaden Padayachy pour une révision du cadre juridique régissant leurs activités et interventions en vue, entre autres, de filtrer le niveau de financement requis par chaque organisation.

 

C’était lors des consultations budgétaires 2020 – 2021 qui se sont tenues aujourd’hui à Port Louis. Ces représentants demandent d’accorder une considération différente aux ONG, de celle des organisations à but lucratif, pour permettre aux ONG d’accroître leur autosuffisance financière et les rendre plus viables à travers la gestion de leurs propres fonds. L’augmentation de la subvention octroyée par le gouvernement ainsi que la formation du personnel pour assurer que cet argent soit utilisé efficacement et à bon escient ont aussi été discutées.

 

Les thèmes évoqués portaient également sur le soutien financier après la crise du Covid-19 ; l’émancipation et l’autonomisation des femmes, notamment à travers l’entrepreneuriat social ; la lutte contre les fléaux sociaux ; l’éradication de la pauvreté ; la promotion de l’agriculture biologique ; et l’aide aux personnes les plus vulnérables de la société. La lutte contre le changement climatique a de même été mise en exergue avec un accent particulier pour la conservation de la faune et de la flore à Maurice en vue de restaurer l’écosystème tout en protégeant la santé de la population.

 

D’autres propositions ont été faites sur l’apport de l’innovation en matière de traitement médical des enfants, une allocation supplémentaire pour l’éducation spécialisée et des formations adéquates pour les professionnels qui travaillent avec les enfants à besoins spéciaux.

 

Etaient présents lors des consultations les représentants des ONG suivantes : la National Social Inclusion Foundation; le Mauritius Council of Social Service (MACOSS); l’Association de parents d’enfants inadaptés de l’Ile Maurice; CARITAS ; le Centre de Solidarité pour une nouvelle vie ; le Centre d’éducation et de développement pour les enfants mauriciens (CEDEM); Prevention, information et lutte contre le sida (PILS) ; la Muslim Educational Society ; l’Adolescent Non-Formal Education Network ; l’Arya Sabha Mauritius ; le Conseil des religions ; et la Mauritius Wildlife Foundation.

 

#ResOuLakaz           #BeSafeMoris​

Government Information Service, Prime Minister’s Office, Level 6, New Government Centre, Port Louis, Mauritius. Email: gis@govmu.org  Website: http://gis.govmu.org  Mobile App: Search Gov

Consultations prébudgétaires 2020-2021 : L’amélioration de la condition de l’artiste discutée

GIS – 21 mai 2020 : La condition de l’artiste à Maurice a été au centre des discussions de la dernière séance de consultations prébudgétaires 2020 – 2021 cet après-midi à Port-Louis.

 

Le ministre des Finances, de la Planification et du Développement économiques, Dr Renganaden Padayachy, et le ministre des Arts et du Patrimoine culturel, M. Avinash Teeluck, ont écouté les suggestions,pour le secteur des arts et de la culture, de 11 artistes mauriciens de divers horizons.

 

Une des propositions formulées porte sur l’identification d’un espace de divertissement aux tarifs de location abordables, où les artistes pourront organiser des concerts et spectacles. Les artistes ont également fait part de la nécessité de revoir à la baisse les tarifs pour les salles de spectacle existantes.

 

Les artistes ont aussi appelé le gouvernement à repenser le festival national d’art dramatique afin de permettre un plus grand nombre de représentations théâtrales à travers le pays.La résolution du problème des téléchargements illégaux de musique en ligne a, de même, été évoquée.

 

Les artistes qui assistaient à la réunion étaient : M. Jean Jacques Arjoon, M. Kishore Taucoory, M. Gerard Louis, M. Boopen Doobah, M. Tristan Bréville, M. Lewis Dick, M. Devanand Bungshee, M. Gaston Valayden, Mme Shenaz Patel, M. Sada Rajiah et M. Thierry Le Breton. 

 #ResOuLakaz     #BeSafeMoris​

Government Information Service, Prime Minister’s Office, Level 6, New Government Centre, Port Louis, Mauritius. Email: gis@govmu.org  Website: http://gis.govmu.org  Mobile App: Search Gov​

Le budget présenté le 4 juin, annonce le Premier ministre

GIS  – 21 mai  2020 : Le Premier ministre, M.
Pravind Kumar​ Jugnauth, a annoncé, dans une déclaration à la télévision
nationale ce jeudi 21 mai, que le budget 2020-2021 sera présenté le 4 juin 2020.


 



Dans le cadre de ce budget, M. Jugnauth prône un nouveau cap économique pour faire face àla
crise que connait le monde,
et a affirmé
que la priorité de son gouvernement est la protection de l’emploi
. Il a aussi
parlé de sa
rencontre cet après-midi avec le ministre
des Finances, de la Planification et du Développement économiques, Dr
Renganaden Padayachy, en présence du secrétaire financier, M. Dharam Dev Manraj, pour
faire le point au terme des trois jours de consultations pré-budgétaires.



 



Concernant les répercussions du Covid-19 sur l’économie
mauricienne, le Premier ministre a indiqué c’est une crise sans précèdent, et que
personne ne sait quand elle prendra fin. « Nous devons nous préparer à
relever de nombreux défis », a-t-il ajouté.



 



A
cet effet, il a lancé un appel à tous les partenaires pour sortir le pays de
cette crise.
Il est également revenu sur les
mesures prises par les autorités pour préserver l’emploi, garantir les salaires
des employés, et offrir un soutien financier aux plus vulnérables et ceux
exerçant dans le secteur informel.



 



Le
chef du gouvernement a
rappelé que selon
le Fonds monétaire international, l’économie mondiale ne retournera pas à la
normale avant plusieurs années. Il a souligné que son gouvernement s’est fixé
comme objectifs principaux le redémarrage des investissements et les activités
économiques dans le pays.



 



Quant
à la situation du Covid-19 à Maurice, le Premier ministre est d’avis que grâce
à la gestion sanitaire 
par les autorités, le pays
n’a enregistré aucun nouveau cas positif depuis trois semaines. Il a aussi tenu
à saluer les efforts de tous ceux qui luttent contre la propagation de la
pandémie dans le pays.



 

 

#ResOuLakaz     #BeSafeMoris

Government Information Service, Prime
Minister’s Office, Level 6, New Government Centre, Port Louis, Mauritius.
Email: 
gis@govmu.org  Website: http://gis.govmu.org  Mobile App: Search Gov​

Consultations prébudgétaires 2020-2021 : L’extension du Wage Assistance Scheme préconisé

GIS – 20 mai
2020 :
L’extension du Wage Assistance Scheme et
du moratoire pour le remboursement des prêts afin de permettre aux petites et
moyennes entreprises (PME) de surmonter la crise économique dans le sillage d​u
Covid-19 était au cœur des consultations prébudgétaires 2020 – 2021 tenues à
Port Louis aujourd’hui.

 

Le ministre des Finances,
de la Planification et du Développement économiques, Dr Renganaden Padayachy, a
ainsi rencontré les différents acteurs du secteur des PME et les représentants
des agriculteurs, en marge du prochain budget qui sera présenté le 4 juin 2020.
Pour rappel, le Wage Assistance Scheme avait été mis en place pendant la
période du confinement pour assurer que les employés du secteur formel
reçoivent leur salaire.

 

Les propositions émises pour
le domaine des PME comprennent également l’application d’une taxe additionnelle
sur les produits importés en vue d’inciter la population à acheter des produits
fabriqués localement ; et la
formation aux applications numériques pour que les PME puissent, à l’aide des progrès
technologiques, suivre l’évolution de la mondialisation.

 

Quant aux représentants
des planteurs de canne à sucre, ils ont demandé le maintien du VAT Refund
Scheme
sur le matériel agricole et autres machines ; l’exonération de la TVA sur les équipements tels que les
pulvérisateurs et les plateaux à semences ; et la réduction de la taxe sur les
herbicides. Ils ont aussi proposé
que les planteurs reçoivent un taux net d’un minimum de Rs 25 000 par tonne de
sucre indexé au coût de la vie pour la récolte 2020.

 

En ce qui concerne les cultivateurs
de légumes, ils ont suggéré la mise sur pied d’un marché central pour les grossistes
et la création d’une plateforme virtuelle pour aider à écouler leurs produits. Ils ont insisté sur le fait qu’il est
impératif d’améliorer l’autosuffisance du pays en matière de production
agricole, d’où la nécessité de former davantage d’agro-entrepreneurs, de consolider
les échanges technologiques et de renforcer les capacités.

 

Une vingtaine de
représentants du secteur des PME et des petits planteurs ont assisté à la
rencontre. Les organisations
représentées étaient : la
Camp Diable Agricultural Marketing
Cooperative Society 
; l’Association planteurs de L’Est ;
l’Association des petits planteurs (North) ; l’Agricultural Development
and Marketing Association 
; Top Nature Co.
Ltd ; la Mauritius Cooperative Agricultural Federation ; Pre-Book Travel Co Ltd ; SSS Furniture Co Ltd ; GNP
Wear Co Ltd
;
Bella Bijoux Ltd ; Gerard Uckoor Co Ltd
; Casting World Ltd ; L.V. M Mauritius Ltd ; et Furnicon Co
Ltd
.

 

#ResOuLakaz #BeSafeMoris

Government Information Service, Prime
Minister’s Office, Level 6, New Government Centre, Port Louis, Mauritius.
Email: 
gis@govmu.org  Website: http://gis.govmu.org  Mobile App: Search Gov

Consultations prébudgétaires 2020 – 2021 : Appel à des incitations pour mieux exploiter les opportunités économiques

GIS  – 19 mai 2020 : Des propositions pour transformer et mieux
exploiter les potentiels des industries locales afin de faire face à la crise économique
engendrée par le Covid-19 ont fait l’objet de discussions entre le
ministre des Finances, de la Planification et du Développement économiques,
Dr Renganaden Padayachy
, et les différents acteurs du secteur privé, aujourd’hui,
lors des consultations prébudgétaires en marge du budget 2020 – 2021 qui sera
présenté le 4 juin.

 

Après la rencontre, le Chief Executive Officer de Business
Mauritius,
M. Kevin Ramkaloan, a affirmé que dans cette période de crise, le
développement durable, inclusif et à long terme est essentiel de même que d’exploiter
de nouvelles opportunités, miser sur la production locale et renforcer la
stratégie africaine. Il a également indiqué que les petites et moyennes
entreprises auront un rôle important à jouer car elles seront appelées à croître,
d’où l’impératif d’accorder des facilités à ces entrepreneurs.

 

En outre, il est d’avis que suite aux
conséquences de la pandémie de Covid-19, l
es entreprises passeront par des moments
difficiles jusqu’à décembre 2020. Il a donc lancé un appel pour des mesures de
soutien afin de sauvegarder l’emploi et d’éviter la fermeture de certaines entreprises.

 

Le président de Business Mauritius, M. Vidia Mooneegan, a, lui, fait ressortir l’importance
de transformer le modèle économique local ainsi que des opportunités qu’offrent
la régionalisation, la production locale et l’agro-industrie.

 

Tout en soulignant que c’est une période
difficile pour le secteur des exportations mauriciennes, le président de la Mauritius Export Association, M. Patrice
Robert, a, pour sa part, déclaré que c’est le moment de réinventer le secteur
industriel. Il plaide pour des mesures courageuses dans le but de repartir sur
des bases plus solides et diversifiées.

 

Quant au président de la Chambre de Commerce
et d’Industrie de Maurice, M. Marday Venkatasamy, il a demandé à ce que le gouvernement
prenne des mesures exceptionnelles et non-conventionnelles, dans ces
circonstances exceptionnelles, afin de redresser l’économie. Il souhaite que ce
budget soit équilibré sur les plans social, économique et sanitaire. 

 

#ResOuLakaz     #BeSafeMoris​

Government Information Service, Prime
Minister’s Office, Level 6, New Government Centre, Port Louis, Mauritius.
Email: 
gis@govmu.org  Website: http://gis.govmu.org  Mobile App: Search Gov​

Covid-19 : L’accumulation en devises étrangères permettra à Maurice d’affronter la crise avec sérénité

GIS  – 15 mai 2020 : L’augmentation des réserves en devises étrangères de Maurice sur
ces cinq dernières années permettra au pays de faire face à cette crise
sanitaire et économique sans précédentavec plus de sérénité.

 

C’est ce qu’a indiqué le ministre des Finances, de la
Planification et du Développement économiques,
M. Renganaden Padayachy, lors de la séance de Private Notice Question
à l’Assemblée nationale cet après-midi.

 

En fin 2014, les réserves
officielles du pays s’établissaient à Rs 124,3 milliards (3,9 milliards de
dollars), représentant une couverture de six mois et demi d’importations de
biens et de services. Ce montant a doublé pour atteindre, à la fin du mois
d’avril 2020, Rs 280,6 milliards (7 milliards de dollars), soit une couverture
de 12,8 mois d’importations de biens et de services. Selon lui, cette
augmentation découle d’une stratégie d’anticipation visant à construire la
résilience économique du pays pour se prémunir de chocs exogènes.

 

Concernant les banques
commerciales à Maurice, le ministre a précisé, qu’à la fin de mars 2020, ces
dernières détenaient des actifs en devises étrangères de l’ordre de Rs 780
milliards. Quant à leurs actifs nets en devises étrangères, ils s’élevaient à
près de Rs 400 milliards, soit 10 milliards de dollars. « Maurice détient,
à ce jour et au total l’équivalent de Rs 1 000 milliards en devises étrangères »,
a souligné Dr Padayachy.

 

Le grand argentier a également
donné les dernières données pour le premier trimestre de l’année 2020. Les
recettes touristiques pour cette période se situent à Rs 14,1 milliards, comparé
aux Rs 16,5 milliards à la même intervalle l’année dernière. Les chiffres des exportations
pour le premier trimestre sont à Rs 12,1 milliards.

 

Rappelant que les effets du Covid-19
n’ont pas épargné les places financières à travers le monde, Dr Padayachy a
signalé que la Bourse de Maurice a tout de même enregistré, du début de l’année
2020 au 14 mai 2020, des investissements de portefeuilles étrangers de l’ordre
de Rs 713 millions. Les entrées pour les investissements directs étrangerssont évaluées
à plus de Rs 3 milliards.

 

Sur les craintes de l’effet
négatif d’une éventuelle catégorisation de Maurice comme pays tiers posant des
menaces au bloc de l’Union Européenne sur les fluctuations de capitaux
étrangers, le ministre a tenu à rappeler que la liste de pays tiers à haut
risque de la Commission européenne, sur laquelle figure Maurice, n’est qu’une
proposition et qu’elle n’a pas encore été avalisée par le Parlement et le
Conseil européens.

 

Le ministre est également revenu
sur les amendements apportés par le Covid-19 (Miscellaneous Provisions) Bill à
la Bank of Mauritius Act. Il a mis en exergue la possibilité pour le
Conseil d’administration de la Banque de Maurice d’investir, à sa discrétion et
en toute indépendance, dans l’économie mauricienne. Il a également fait part de
la demande de la Banque centrale pour un élargissement de ses compétences afin de
pouvoir investir, dans l’économie locale, certains fonds investis à l’étranger,
et actuellement soumis à de possibles rendements négatifs. « Au travers de
cette demande, la Banque centrale entend assurer plus efficacement sa mission
primaire, afin de concilier la stabilité monétaire et la soutenabilité du
développement économique », a dit Dr Padayachy.
 

 

#ResOuLakaz     #BeSafeMoris

 

 Government Information Service, Prime
Minister’s Office, Level 6, New Government Centre, Port Louis, Mauritius.
Email: 
gis@govmu.org  Website: http://gis.govmu.org  Mobile App: Search Gov​